Global Unions

Internationale de l’Education

18 April 2008: L’IE, la fédération syndicale internationale des enseignants et autres travailleurs de l’éducation, compte 30 millions de membres répartis entre 394 organisations membres actives dans 171 pays et territoires. Il existe quatre conférences régionales : IE Europe (y compris le Comité syndical européen de l’éducation), IE Asie-Pacifique, IE Afrique et IE Amérique latine. Les organisations membres d’Amérique du Nord et des Caraïbes se réunissent régulièrement au sein d’un cinquième groupement régional.

Les membres de l’IE émanent du secteur éducatif à tous les niveaux, de l’enseignement préscolaire à l’université. Plus de 50 % des membres sont des femmes, et l’égalité entre hommes et femmes est imposée par les statuts de l’IE au niveau de ses structures de gouvernance.

Le Congrès mondial, qui rassemble plus d’un millier de délégués, se réunit tous les trois ans, et les conférences régionales se réunissent entre les congrès. Le Bureau exécutif est actuellement composé de 27 membres issus de 24 pays.

L’IE a pour vocation de promouvoir le droit à l’éducation pour tous dans le monde, sans discrimination. Aussi a-t-elle pris les engagements suivants :

Rechercher la mise en place et la protection de systèmes éducatifs et d’établissements académiques et culturels ouverts, financés par le secteur public et réglementés, dont les principaux objectifs sont le développement démocratique, social, culturel et économique de la société et la préparation de tous les citoyens à une participation active et responsable dans la société ; rechercher les conditions politiques, sociales et économiques nécessaires à la concrétisation du droit à l’éducation dans tous les pays, à l’égalité des chances pour tous en matière d’éducation, au développement de services publics d’enseignement et à l’amélioration de leur qualité.

Outre la défense des droits de ses membres, l’IE concentre également son action sur la solidarité. Des programmes de coopération au développement axés sur la solidarité entre membres des pays industrialisés et des pays en développement permettent de réunir plusieurs millions d’euros chaque année en dehors du budget ordinaire de l’IE fondé sur les cotisations, ce qui contribue à financer la formation au leadership et le développement des capacités. Le développement de la capacité des syndicats à œuvrer en faveur du principe de l’éducation pour tous dans tous les pays est une priorité majeure. Y est associé un vaste programme de prévention du VIH/sida à travers l’éducation, ainsi que les programmes de l’Organisation mondiale de la santé. Ces programmes sont en cours de déploiement dans 27 pays.

L’IE applique par ailleurs le principe consistant à associer mobilisation locale et représentation mondiale pour défendre les droits humains et les droits syndicaux. Les dirigeants des syndicats d’enseignants sont souvent ciblés soit par les gouvernements ou par les groupes armés, dans des pays comme le Népal, la Colombie et l’Éthiopie. Quand des dirigeants sont attaqués ou emprisonnés, ou quand des syndicats membres sont réprimés, l’IE lance des appels à une action urgente et les affiliés organisent alors des vagues de protestation à l’encontre des gouvernements concernés.